Qu’est-ce que cela signifie que la Bible a été inspirée par Dieu ?

Nous, chrétiens, affirmons que la Bible a une autorité particulière parce qu’elle a été inspirée par le Seigneur Dieu. Qu’entendons-nous par cette expression ? Qu’est-ce que l’inspiration divine ?

D’où vient le mot « inspiration » ? Se trouve-t-il dans la Bible ?

Lorsque l’on parle de l’inspiration de la Bible, le point de départ évident est de lire 2 Tim 3:16. En grec, ce verset dit que πᾶσα γραφὴ θεόπνευστος. Les traductions modernes de la Bible choisissent ici des mots différents, par exemple :

  • « Toute l’Écriture est donnée par Dieu » (ERV)
  • « Toute l’Écriture est soufflée par Dieu » (ESV)
  • « Toute l’Écriture est inspirée par Dieu » (NIV)
  • « Toute écriture est inspirée par Dieu » (NRSV)
  • « Toutes les Écritures sont inspirées par Dieu » (KJV et NKJV)

Le langage utilisé dans l’ancienne version de la Bible a particulièrement influencé le vocabulaire théologique, et c’est ainsi que le mot « inspiration » est largement utilisé, mais pas dans le sens où nous l’entendons aujourd’hui. Voyons cela de plus près.

La Bible utilise le mot « inspiration » d’une manière particulière

Dans la vie de tous les jours, nous utilisons souvent le mot « inspiration » lorsque nous nous sentons mentalement stimulés pour faire ou ressentir quelque chose, en particulier pour faire quelque chose de créatif. La personne ou la chose qui nous inspire, est un point de départ pour notre propre processus de pensée, mais ne dicte pas le résultat final. Les gens se sentent inspirés par une belle musique ou par les idées d’un grand philosophe. Un peintre s’inspire de la nature ou de quelques points forts architecturaux. Les chrétiens se sentent inspirés par l’exemple de Jésus et par les « héros de la foi ». C’est précieux dans notre vie quotidienne, mais ce n’est pas ce que la Bible veut dire dans 2 Tim 3:16.

Que signifie le mot « inspiration » dans la Bible ?

La phrase πᾶσα γραφὴ θεόπνευστος signifie littéralement « toute l’Écriture (est) inspirée par Dieu ». Notez que le mot πνεῦμα signifie « souffle », mais aussi « vent » et « souffle de vie, esprit » (par opposition au corps). La Bible utilise également ce mot pour désigner Dieu le Saint-Esprit. Le même éventail de sens s’applique à l’équivalent hébreu de πνεῦμα qui est utilisé dans l’Ancien Testament : rûaḥ. Ainsi, lorsque les Écritures sont θεόπνευστος, cela signifie qu’elles proviennent de l’Esprit de Dieu et/ou qu’elles ont été prononcées par Dieu.

Il a parlé lui-même, mais par l’intermédiaire d’auteurs humains. Ces hommes avaient des personnalités et des styles d’écriture distincts. Ils ont vécu dans des siècles et des pays différents. Certains n’ont écrit qu’une courte lettre, d’autres plusieurs livres. Mais les mots mêmes qu’ils ont écrits ont été inspirés par Dieu. C’est pourquoi la Bible que nous possédons aujourd’hui est appelée à juste titre « la Parole de Dieu », et non « la parole d’hommes dont les idées sont enracinées dans leur relation avec Dieu ».

Comment les auteurs de la Bible ont-ils été inspirés par Dieu ?

Les auteurs de la Bible n’ont pas été vaguement « inspirés » par le Seigneur comme un artiste l’est par la nature, mais le Saint-Esprit les a sélectionnés et les a guidés de manière surnaturelle pour que les mots écrits de la Bible soient aussi les mots de Dieu. Ils n’ont écrit que ce que le Seigneur voulait. 2 Pierre 1:21 explique : « car ce n’est jamais par une volonté d’homme qu’une prophétie a été apportée, mais c’est poussés par le Saint-Esprit que des hommes ont parlé de la part de Dieu. » Non seulement les auteurs humains ont été préservés de toute erreur, mais aussi de toute omission. Leurs écrits sont exacts et complets. Ce processus s’est étendu jusqu’au moment où le document a été rédigé dans sa forme finale, et inclut donc le travail des rédacteurs ultérieurs qui ont également été guidés par Dieu.

Quelles parties de la Bible ont été inspirées par Dieu ?

La Bible elle-même affirme que « toute l’Écriture », donc toute la Biblevc  a été inspirée par Dieu (2 Ti 3:16-17, comparez 1 Cor 2:12-13). Ce ne sont donc pas seulement les concepts de base ou la trame de l’histoire qui sont inspirés, ou seulement les paroles de Jésus-Christ, mais chaque verset de la Bible, de la Genèse à l’Apocalypse. Cela implique également que nous ne pouvons pas supprimer des parties de la Bible, ou ajouter des livres supplémentaires :  » toute parole de Dieu est pure. Elle est un bouclier pour ceux qui cherchent refuge en lui. N’ajoute rien à ses paroles! Il te reprendrait et tu apparaîtrais comme un menteur. «  (Pr 30:5-6). Le dernier chapitre de la Bible nous met même en garde : « Je le déclare à toute personne qui écoute les paroles de prophétie de ce livre: si quelqu’un y ajoute quelque chose, Dieu lui ajoutera les fléaux décrits dans ce livre; et si quelqu’un enlève quelque chose aux paroles du livre de cette prophétie, Dieu enlèvera sa part de l’arbre de la vie et de la ville sainte décrits dans ce livre. « 

Permettez-moi d’insérer une note importante ici. Si nous lisons la Bible, nous le faisons avec une compréhension limitée. Par conséquent, notre interprétation de la parole écrite de Dieu peut être erronée. Il est vraiment important de faire la distinction entre « ce que dit la Bible » et « ce que je pense que la Bible dit ». Nous devons toujours demander au Saint-Esprit de nous éclairer lorsque nous lisons et interprétons les Écritures (voir Eph 1:17-19).

Pourquoi est-il important que la Bible ait été inspirée par Dieu ?

Les paroles humaines sont faillibles. Les mots de Dieu ne le sont pas. Tout livre normal, quel que soit son auteur, peut contenir des erreurs ou être unilatéral et incomplet. Il devient obsolète. Les gens peuvent se disputer à son sujet ou ne pas être d’accord avec les affirmations qu’il contient. Ce n’est pas le cas de la Bible.

  • Les Écritures inspirées sont inerrantes et dignes de confiance. Jésus demande à son Père céleste : « Consacre-les par ta vérité! Ta parole est la vérité. «  (Jn 17:17).
  • Les Écritures inspirées font autorité, « Toute l’Ecriture est inspirée de Dieu et utile pour enseigner, pour convaincre, pour corriger, pour instruire dans la justice, afin que l’homme de Dieu soit formé et équipé pour toute œuvre bonne. » (2 Ti 3:16-17).
  • Les Écritures inspirées sont intemporelles. « Le ciel et la terre disparaîtront, mais mes paroles ne disparaîtront pas. », dit Jésus dans Mt 24:35.
  • Les Écritures inspirées sont puissantes. « La pluie et la neige descendent du ciel et n’y retournent pas sans avoir arrosé la terre, sans l’avoir fécondée et avoir fait germer ses plantes, sans avoir fourni de la semence au semeur et du pain à celui qui mange. Il en va de même pour ma parole, celle qui sort de ma bouche: elle ne revient pas à moi sans effet, sans avoir fait ce que je désire et rempli la mission que je lui ai confiée. », dit Dieu dans Ésaïe 55:10-11.
  • La Bible révèle des choses qui ne pourraient autrement jamais être connues, par exemple au sujet de la création et de la gloire future des enfants de Dieu. Seul Dieu peut nous parler de ces sujets importants.

Les traductions de la Bible sont-elles inspirées ?

Les premiers livres de la Bible ont été écrits en hébreu, en araméen et en grec. Depuis, ils ont été copiés et traduits dans de nombreuses autres langues afin que le plus grand nombre possible de personnes aient facilement accès à la Parole de Dieu. Cependant, le processus de copie et de traduction n’a pas été inspiré par le Saint-Esprit de la même manière que le processus de rédaction. Les traducteurs de la Bible ont la responsabilité de faire leur travail avec soin. Ils doivent s’assurer que leurs traductions expriment le texte original avec précision et clarté. Mais les traducteurs ne sont pas infaillibles. Souvent, il existe plusieurs bonnes options pour traduire une seule phrase.

Parfois, le sens de certains mots hébreux ou grecs ne peut pas être couvert entièrement par un seul mot dans la langue cible, et les traducteurs doivent faire des choix. Au fil du temps, les traductions sont souvent révisées et mises à jour car les langues changent constamment et notre connaissance de l’hébreu et du grec peut s’accroître, ou les opinions sur la meilleure façon de traduire des versets particuliers peuvent différer d’un comité à l’autre. Les traductions sont donc faillibles. Seuls les originaux sur lesquels elles sont basées sont inspirés par Dieu. Cependant, nous disposons de nombreuses bonnes traductions qui reflètent fidèlement la Parole de Dieu qui fait autorité.

Quelle est la différence entre l’inspiration et la révélation ?

La signification de ces deux mots est similaire, mais pas exactement la même. Dans la Bible, il y a beaucoup de révélations divines. Il s’agit d’informations que les gens ne connaîtraient pas autrement. Dieu révèle son plan éternel de salut. L’apôtre Pierre écrit à ce sujet : « Les prophètes qui ont parlé de la grâce qui vous était réservée ont fait de ce salut l’objet de leurs recherches et de leurs investigations. Ils cherchaient à découvrir l’époque et les circonstances indiquées par l’Esprit de Christ qui était en eux lorsqu’il attestait d’avance les souffrances du Messie et la gloire dont elles seraient suivies. Il leur a été révélé que ce n’était pas pour eux-mêmes, mais pour vous, qu’ils étaient au service de ce message. Les hommes qui vous ont prêché l’Evangile par le Saint-Esprit envoyé du ciel vous ont maintenant annoncé ce message, dans lequel les anges eux-mêmes désirent plonger leurs regards! » (1 Pi 1:10-12).

L’apôtre Paul écrit dans 1 Co 2:9-10 : « Mais, comme il est écrit, ce que l’œil n’a pas vu, ce que l’oreille n’a pas entendu, ce qui n’est pas monté au cœur de l’homme, Dieu l’a préparé pour ceux qui l’aiment. Or, c’est à nous que Dieu l’a révélé, par son Esprit, car l’Esprit examine tout, même les profondeurs de Dieu. « .

La révélation concerne donc le fait que Dieu donne sa vérité aux humains. L’inspiration, comme nous l’avons vu plus haut dans cet article, concerne le processus de mise par écrit de la parole de Dieu. Cela inclut des choses que Dieu a révélées aux auteurs de la Bible, mais aussi des enregistrements d’événements historiques, d’expériences personnelles et ainsi de suite, qui n’ont pas eu besoin de révélation spéciale. Elle comprend même des descriptions des mensonges et des malentendus des gens. Lis par exemple le Ps 14:1. L’inspiration divine veille à ce que ces événements, pensées et paroles soient enregistrés et expliqués avec précision, afin qu’ils remplissent leur fonction en tant que Parole divine de Dieu.

Conclusion

La Bible est un livre à la fois humain et divin. Elle trouve sa source en Dieu, mais a été écrite et enregistrée par des humains. Ce processus de rédaction a été guidé par le Saint-Esprit. C’est ce que nous appelons « l’inspiration divine ».

Partager l'article