Quels mots la Bible utilise-t-elle pour désigner “le péché” ?

Le Westminster Shorter Catechism et d’autres confessions de foi définissent le péché comme “le manque de conformité ou la transgression de la loi de Dieu”. Il est donc nécessaire d’en connaître l’essence à partir de termes bibliques que nous examinerons ci-après.

Violation, manquer la cible, transgression, abomination

La Bible considère le péché comme une infraction à la loi de Dieu, car en n’accomplissant pas la loi de Dieu, nous la violons ou l’enfreignons (1 Jean 3 :4). Les mots les plus courants pour “péché” en Hébreux et en Grec sont “manquer la cible’’, “faire des erreurs’’, “se tromper” (une idée que l’on retrouve dans Juges 20 :16).

Nous pouvons également le définir comme une “transgression” d’un ordre ou d’une loi donnée par un roi terrestre (Esther 3 :2-3) ou de la loi de Dieu (Nombres 14 :41). Le terme qui décrit l’attitude de Dieu à l’égard du péché et de ses effets sur Lui est “abomination”, comme l’idolâtrie (Deutéronome 7 :25-26), l’homosexualité (Lévitique 18 :22 ; 20 :13), etc.

Trahison, perversion, rébellion, ne pas aimer Dieu et ne pas Le glorifier

En outre, le péché est parfois considéré comme une “trahison”, car il rompt la fidélité ou la loyauté que l’on doit garder envers Dieu (Lévitique 26 :40), et aussi comme une “perversion”, comme quelqu’un qui a un cœur “tortueux” ou perverti (Proverbes 12 :8). Il est également décrit comme une “rébellion”, qui a une connotation de désobéissance et d’incrédulité (Ésaïe 1 :2 ;1 :20 ; Ézéchiel 2 :3). De plus, le péché est perçu comme “ne pas aimer Dieu” (Marc 12 :30) et comme “ne pas glorifier Dieu” puisqu’il brise l’essence même de ce qui a été créé (1 Corinthiens 10 :31).

D’un point de vue axé sur Christ dans le cadre général de la rédemption, le terme clé pour le péché est “transgression de la loi de Dieu”, car ce sont nos premiers parents qui ont transgressé la première loi donnée par Dieu (Genèse 2 :16-17) et qui ont donc été déclarés coupables devant Lui. Cependant, en Christ, notre dernier Adam, nous sommes déclarés justes devant Dieu uniquement par la foi en Lui, car Il n’est pas seulement mort pour nous, mais Il a vécu pour nous, accomplissant toute la loi de Dieu.

Merci, Dieu, de m’avoir sauvé par la vie et la mort de Christ.

Partager l'article