Que nous enseigne Dieu dans la lettre aux Éphésiens ?

Efesios

Le thème central de la lettre aux Éphésiens est le Christ qui a réconcilié toute la création avec Dieu et qui a réuni des personnes de toutes les nations dans son Église. La lettre se compose de deux parties principales : un exposé de la doctrine (chapitre 1-3) et l’enseignement moral qui en découle (chapitre 4-6).

Salutations (1:1-2)

L’apôtre Paul adresse à ses lecteurs, les saints d’Éphèse, la grâce et la paix de Dieu notre Père et du Seigneur Jésus. Éphèse était une ville importante d’Asie Mineure, la Turquie moderne. Au cours de son troisième voyage missionnaire, Paul a travaillé à Éphèse pendant deux ans (Act 19:10). Il a probablement écrit cette lettre depuis son emprisonnement à Rome (Eph 3:1 ; 4:1 ; 6:20) et l’a envoyée, ainsi que celles aux Colossiens et à Philémon, avec Tychique, vers l’an 62.

Paul ne mentionne pas de personnes ni de cas particuliers dans la lettre et les mots « à Éphèse » (Eph 1:1) manquent dans d’importants manuscrits. Il est donc probable que la lettre était destinée à être diffusée dans la région d’Éphèse et ses environs.

Les bénédictions spirituelles en Christ (1:3-23)

Après la salutation, Paul se lance dans des paroles exaltées de louange à Dieu, le Père de notre Seigneur Jésus-Christ. Il nous a bénis en Christ avec tout ce dont nous avons besoin pour la rédemption et il nous a choisis avant même la création.

En Christ, nous avons obtenu l’héritage du salut qui a été proclamé par l’Évangile. Paul prie ensuite pour que les croyants d’Éphèse connaissent de mieux en mieux la grandeur incommensurable de la puissance de Dieu qu’il a opérée en Christ.

Sauvés par la grâce au moyen de la foi (chapitre 2)

Après avoir décrit le salut du point de vue de Dieu, Paul s’adresse maintenant directement aux Éphésiens et explique ce qui leur est arrivé lorsqu’ils ont cru à l’Évangile. Au début, écrit-il, nous étions morts à cause de nos fautes et de nos péchés (Eph 2:1).

Mais Dieu nous a rendus à la vie avec Christ (Eph 2:5), il nous a ressuscités et fait asseoir avec lui dans les lieux célestes (Eph 2:6). Tout cela n’est pas le résultat de nos œuvres, mais un don de Dieu : « C’est par la grâce que vous êtes sauvés, par le moyen de la foi » (Eph 2:8). En fait, Dieu a préparé d’avance les bonnes œuvres, afin que nous marchions en elles. Grâce à l’œuvre du Christ, tous les païens ont accès dans un seul Esprit au Père, tout comme Israël.

Le mystère de l’Évangile (chapitre 3)

Paul poursuit sur le thème des Juifs et des Gentils dans le chapitre suivant. Depuis la révélation de l’Évangile, les païens sont membres d’un même corps et participants de la même promesse en Christ par l’Évangile (Eph 3:6).

Il s’agit là d’un mystère caché depuis des siècles, mais qui a été mis en lumière, afin que Paul puisse annoncer les richesses infinies de Christ (Eph 3:8-9). Paul conclut la première partie principale par une puissante prière pour que les Éphésiens soient remplis de toute la plénitude de Dieu (Eph 3:19).

Unité, vie et lumière en Christ (4:1-5:21)

Après avoir exposé les doctrines importantes de l’Évangile, Paul se tourne maintenant vers les implications pratiques pour les croyants d’Éphèse. Malgré les différences entre les membres de l’Église, ils doivent être unis en Christ, réunis en un seul corps.

Ils ne doivent pas marcher dans les ténèbres des péchés, mais être renouvelés dans l’esprit de leur intelligence et marcher dans l’amour et la lumière. Toutes sortes de péchés sont identifiées et rejetés par Paul. Les croyants éphésiens sont ressuscités des morts et le Christ brille sur eux, ils doivent donc marcher selon leur vocation.

Épouses, maris, enfants et esclaves (5:22-6:9)

Paul devient encore plus pratique lorsqu’il s’adresse successivement aux épouses, aux maris, aux enfants et aux esclaves. Il compare le mariage à la relation mystique entre le Christ et son Église.

Les maris doivent aimer leurs femmes comme le Christ aime l’Église (Eph 5:28-29). Les femmes doivent se soumettre à leurs maris comme au Seigneur (Eph 5:22). En outre, les enfants, les parents, les serviteurs et les maîtres reçoivent de Paul des instructions pour mener une vie chrétienne.

L’armure complète de Dieu (6:10-20)

La vie d’un chrétien ne se mène pas sans aide. Tout un équipement d’armure est à notre disposition. Paul détaille les différentes parties de la tenue du soldat romain, dont le croyant a besoin d’afin de pouvoir tenir ferme contre les manoeuvres du diable, les puissances, les autorités, les souverains de ce monde de ténèbres et les esprits du mal dans les lieus célestes (Eph 6:11-12).

Nous avons besoin de la ceinture de vérité, de la cuirasse de justice, du bouclier de la foi, du casque du salut et de l’épée de l’Esprit pour résister au diable, tout en priant en tout temps par l’Esprit (Eph 6:16-18).

Dernières salutations (Éphésiens 6:21-23)

Paul conclut sa lettre par un commentaire concernant le messager Tychique et souhaite à ses lecteurs paix, amour, foi et grâce dans le Seigneur Jésus-Christ.

Principaux messages pour nous

  • Le salut est fondé sur la libre élection de Dieu en Christ avant le commencement du monde
  • Le péché n’est pas un défaut accidentel, mais un état de mort.
  • Nous possédons toutes les bénédictions spirituelles du salut par la foi en Christ.
  • Juifs et païens sont désormais unis en un seul corps.
  • L’Évangile transforme notre vie, de sorte que nous ne marchons plus dans les ténèbres, mais dans la lumière.
  • Maris et femmes doivent refléter leur relation avec le Christ et l’Église.
  • L’armure de Dieu nous donne le pouvoir de résister aux tentations sataniques.

Vous trouverez une bonne introduction à la Bible dans Qu’est-ce que la Bible ?

Partager l'article