Quand la vie vaut-elle la peine d’être vécue ?

man-in-wheelchair

De nos jours, nombreux sont ceux qui parlent de « qualité de vie ». Que signifie ce mot ? Et la Bible est-elle en accord avec l’opinion courante d’aujourd’hui ?

Une définition

Commençons par consulter l’Encyclopaedia Britannica pour voir ce que signifie « qualité de vie ». Cette encyclopédie affirme :

« Qualité de vie, le degré auquel un individu est en bonne santé, confortable et capable de participer aux événements de la vie ou d’en profiter ». Le terme de qualité de vie est intrinsèquement ambigu, car il peut se référer à la fois à l’expérience qu’un individu a de sa propre vie et aux conditions de vie dans lesquelles il se trouve. Par conséquent, la qualité de vie est hautement subjective […] Dans le domaine des soins de santé, la qualité de vie est considérée comme multidimensionnelle, englobant le bien-être émotionnel, physique, matériel et social. »

La « qualité de vie » et la valeur de la vie humaine

Le concept de « qualité de vie » tente d’exprimer le niveau de bien-être d’une personne. Il est par exemple utilisé comme paramètre pour contrôler et optimiser les soins médicaux. Dans certaines discussions éthiques, les gens considèrent qu’une certaine qualité de vie est une condition préalable pour qu’une vie ait de la valeur.

Si les tests prénataux montrent qu’un bébé sera gravement handicapé, dans certains pays, les parents peuvent être encouragés à se demander si la qualité de vie de leur enfant sera suffisante ou s’il serait préférable d’avorter.

Les personnes âgées qui subissent une perte de qualité de vie peuvent se demander si elles veulent continuer à vivre ou si elles préfèrent mourir.

Ce point de vue ne considère pas la vie humaine comme intrinsèquement précieuse, mais fait dépendre sa valeur de sa « qualité ». Cela a d’énormes conséquences sur d’innombrables discussions éthiques et sur l’appréciation de la vie en général. Il ne va plus de soi que la vie est un don, qu’elle vaut la peine d’être vécue.

Vie humaine = vie créée

Le point de vue selon lequel la valeur de la vie dépend de sa qualité est fortement contredit par l’affirmation biblique selon laquelle toute vie humaine est créée et planifiée par Dieu (voir par exemple Psaume 100:3, Psaume 139:16).

La valeur humaine est fondée sur le fait que nous sommes créés à l’image de Dieu (Genèse 1:26-27, Genèse 9:6). La valeur humaine ne dépend pas de la santé, de la valeur économique ou du bien-être émotionnel.

Avoir de la compassion

Cela ne veut pas dire que la « qualité de vie » d’une personne est sans importance. La Bible indique très clairement que nous devons faire preuve de compassion (Colossiens 3:12), tout comme Jésus a eu de la compassion pour les personnes ayant des besoins physiques, émotionnels et spirituels.

Le Nouveau Testament contient de nombreux témoignages de Jésus guérissant et prenant soin de personnes souffrantes – voir par exemple Matthieu 14:14, Marc 1:41, et bien d’autres versets bibliques. Nous sommes encouragés à suivre son exemple et à faire de notre mieux pour soulager la souffrance des gens.

Craindre Dieu donne une véritable « qualité de vie ».

Cependant, aussi important que soit le bien-être des gens pendant leur vie terrestre, la Bible met l’accent sur autre chose.

La véritable qualité de vie se trouve en Dieu. « Car si l’entraînement corporel a une certaine valeur, la piété en a une à tous égards, car elle est porteuse de promesses pour la vie présente et aussi pour la vie à venir » (1 Timothée 4:8).

Cette qualité de vie est déjà expérimentée sur terre, comme l’exprime poétiquement le Psaume 1:1-3 :

« Heureux l’homme
qui ne marche pas dans le conseil des méchants […]
mais son plaisir est dans la loi du Seigneur […]
et il médite sa loi jour et nuit.
Il est comme un arbre
planté près d’un cours d’eau
qui donne son fruit en sa saison
et son feuillage ne se fane pas.
Dans tout ce qu’il fait, il prospère.« 

La Bible appelle cela « marcher dans la lumière » (Esaïe 2:5, Jean 8:12). Les personnes qui vivent ainsi connaissent la plénitude de la joie, même au milieu des hauts et des bas (Psaume 16:11, Psaume 37:39).

Dieu offre la vie éternelle

Mais il y a plus. Dieu donne l’espoir au-delà de la tombe. Même si notre vie ici sur terre est difficile, il y a le réconfort de la promesse de Jésus : « Je suis la résurrection et la vie. Celui qui croit en moi, même s’il meurt, vivra ; et quiconque vit et croit en moi ne mourra jamais » (Jean 11:25-26).

Dieu promet la vie éternelle, ce qui ne signifie pas seulement qu’elle ne prendra jamais fin, mais aussi qu’elle a la plus haute « qualité » que nous puissions imaginer – ou même plus haute que nous puissions imaginer.

Nous avons un aperçu de ce à quoi ressemblera cette vie éternelle sur la nouvelle terre : « Voici que la demeure de Dieu est avec les hommes. Il habitera avec eux, et ils seront son peuple, et Dieu lui-même sera avec eux comme leur Dieu. Il essuiera toute larme de leurs yeux, et la mort ne sera plus, et il n’y aura plus ni deuil, ni cri, ni douleur, car les premières choses ont disparu » (Apocalypse 21:3-4).

Dieu donne à votre vie la plus haute qualité

Votre « qualité de vie » ne dépend donc pas en premier lieu de circonstances terrestres telles que la santé ou la richesse. Ces facteurs n’influencent pas non plus la valeur de votre vie. La véritable « qualité de vie », la vie éternelle, se trouve en Dieu seul.

Partager l'article