Pourquoi la foi chrétienne? Est-ce vrai? Est-ce raisonnable? (Partie 2 de 3)

L’article précédent expliquait pourquoi la foi chrétienne prétendait être vraie. Mais comment expliquer qu’elle soit également rationnelle? Un moyen important et très utile de répondre à cette objection a été proposée par le philosophe américain Alvin Plantinga. Il a suggéré que l’objection de l’irrationalité pouvait être exprimée comme une objection encore plus sérieuse. Selon cette objection, la foi chrétienne est dépourvue de fondement ou n’est pas justifiée. Qu’est-ce que ça veut dire? Et peut-on répondre à cette objection? Plantinga pense que c’est possible et a développé sa réponse à ces questions dans son livre « Mandat et croyance chrétienne ». Son point de vue peut être résumé – très brièvement et simplement – comme suit:

Comment toute croyance humaine peut avoir une justification

La première étape consiste à aborder la question de savoir comment toute croyance humaine peut être justifiée (ou être rationnelle et raisonnable). Normalement, une croyance humaine se forme à travers un mécanisme mental par lequel une certaine entrée – comme l’observation visuelle de voir un arbre dans mon jardin – conduit à une certaine croyance comme sortie: je crois qu’il y a un arbre dans mon jardin. Mais cette croyance est-elle justifiée? Une telle croyance ne peut avoir de justification que si elle répond à certains critères. Le premier est que ce mécanisme doit fonctionner correctement. Si ma vue est altérée, je n’ai aucune raison de croire que je vois un arbre dans mon jardin. Ce mécanisme mental doit avoir été conçu dans le but de former de vraies croyances. Supposons que ma vue n’ait été conçue que pour voir les choses que je souhaite être vraies (mais peut-être pas réellement vraies). Un exemple serait le souhait que j’aie un pommier dans mon jardin avec beaucoup de pommes dessus. Dans ce cas, j’ai des raisons de douter de ma croyance. Enfin, ce mécanisme doit fonctionner dans de bonnes conditions: s’il fait noir, je ne vois rien et je ne peux pas conclure que ce que je pense voir est bien un arbre dans mon jardin. Dans le cas où toutes ces conditions sont remplies, la croyance que je forme au sujet de l’arbre debout dans mon jardin est justifiée. Dans ce cas, il est également rationnel et raisonnable de maintenir cette croyance.

Une approche similaire de la croyance en Dieu

La prochaine étape est que Plantinga applique une approche similaire à la croyance en Dieu. Il propose que nous ayons un mécanisme mental qui forme la croyance au sujet de Dieu en nous. La manière dont cela fonctionne peut être illustrée au moyen d’un exemple. Si je vois quelque chose de l’immense beauté de la nature – une chaîne de montagnes impressionnante, la magnifique voie lactée vue dans l’hémisphère sud, un papillon merveilleusement coloré, ou le dessin de l’œil humain – je forme la croyance qu’un Dieu tout-puissant doit exister. Les êtres humains ont été équipés d’une telle faculté, et la croyance qui en résulte peut répondre aux critères de mandat de la même manière que celle énoncée ci-dessus. S’il est vrai que Dieu existe, nous pouvons supposer qu’Il veut que nous le connaissions, et qu’Il a donc conçu ce mécanisme pour nous donner une vraie croyance en Lui. Si ce mécanisme fonctionne correctement, et dans les bonnes conditions (comme celles des exemples donnés ci-dessus), cette croyance peut être justifiée. On peut donc conclure que la croyance en Dieu peut être justifiée et peut également être rationnelle et raisonnable.

Le péché chez les êtres humains

Le problème, cependant, est que ce processus ne fonctionne plus correctement à cause de ce que la Bible appelle le péché chez les êtres humains. C’est le problème qui a déjà été décrit dans l’article précédent: les êtres humains sont opposés à Dieu et à l’idée de l’accepter. Quelle est la solution? La réponse se trouve dans la foi spécifiquement chrétienne. Alors, pourquoi cette foi peut-elle avoir un mandat? C’est le sujet du prochain article de cette série.

Lire la partie 1

Lire la partie 3

Partager l'article

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur telegram
Partager sur whatsapp
Partager sur email