Est-il possible de perdre son salut ?

Deux passages d’Hébreux semblent enseigner qu’il est possible d’être sauvé, puis de perdre son salut.

Dans Hébreux 6:4-6, nous lisons : « Quant à ceux qui ont été une fois éclairés, qui ont goûté le don céleste et sont devenus participants à l’Esprit Saint, qui ont goûté la bonne parole de Dieu et les puissances du siècle à venir, et qui sont tombés, il est impossible de les ramener à une nouvelle repentance. Car ils crucifient de nouveau, pour leur part, le Fils de Dieu et le déshonorent publiquement. »

Hébreux 10:26-29 dit « Car si nous péchons volontairement après avoir reçu la connaissance de la vérité, il ne reste plus de sacrifice pour les péchés, mais une attente terrifiante du jugement et l’ardeur du feu prêt à dévorer les rebelles! Si quelqu’un a violé la loi de Moïse, il est mis à mort sans pitié, sur la déposition de deux ou trois témoins. Combien pire, ne pensez-vous pas, sera le châtiment mérité par celui qui aura foulé aux pieds le Fils de Dieu, tenu pour profane le sang de l’alliance par lequel il avait été sanctifié, et qui aura outragé l’Esprit de la grâce ! »

Il y a ici plusieurs mots forts qui suggèrent que ces personnes ont réellement été sauvées : elles ont  » goûté la bonne parole « ,  » sont devenues participants à l’Esprit Saint « , ont reçu  » la connaissance de la vérité  » et ont été  » sanctifiées «  par le sang de l’alliance.

Problèmes avec le reste de l’Écriture

Cependant, cela pose un problème avec le reste de l’Écriture. Il existe plusieurs versets bibliques qui enseignent clairement que toute personne sauvée l’est pour l’éternité. Ces versets sont :

  • Jean 10:27-28 : « Mes brebis entendent ma voix. Moi, je les connais, et elles me suivent. Je leur
    donne la vie éternelle; elles ne périront jamais, et personne ne les arrachera de ma main. »
  • 1 Pierre 1:3-5 : « Il nous a régénérés, par la résurrection de Jésus-Christ d’entre les morts, pour une
    espérance vivante, pour un héritage qui ne peut ni se corrompre, ni se souiller, ni se flétrir et qui vous est réservé dans les cieux, à vous qui êtes gardés en la puissance de Dieu, par la foi, pour le salut prêt à être révélé dans les derniers temps. »
  • Romains 8:30 : « Et ceux qu’il a prédestinés, il les a aussi appelés ; et ceux qu’il a appelés, il les a aussi justifiés, et ceux qu’il a justifiés, il les a aussi glorifiés. »

Ce dernier verset est le plus clair de tous. TOUS les gens que Dieu a prédestinés, il les a appelés ; TOUS ceux qu’il a appelés, il les a justifiés. Et TOUS ceux qu’Il a justifiés, il les a glorifiés. C’est une chaîne incassable. Dieu conduit indéfectiblement tous ses enfants d’une étape à l’autre, jusqu’à ce qu’ils arrivent au ciel.

Dieu ne peut pas se contredire

Parce que Dieu ne peut pas se contredire, nous savons que les versets dans Hébreux ne peuvent pas parler de personnes qui ont été sauvées. Ils font donc référence à des personnes qui ont entendu l’Évangile, qui l’ont compris, qui ont fait une profession de foi, qui ont même eu une certaine action du Saint-Esprit dans leur vie, qui ont fait partie de l’Église et qui ont donc été sanctifiées et font partie de l’alliance de Dieu avec son Église. Pourtant, dans leur cœur, ils n’ont jamais mis leur confiance en Christ. Ils n’ont jamais fui leur péché pour aller vers le Christ. Ils ne sont jamais nés de nouveau.

Seul Dieu voit notre cœur

Personne ne peut dire de l’extérieur qui sont ces personnes, car seul Dieu voit notre cœur. Il s’agit d’un avertissement solennel : nous devons nous confier au Christ de tout notre cœur et ne pas nous contenter d’être un croyant aux yeux des autres. Mais cela n’enlève rien, si nous sommes de vrais croyants, au réconfort des paroles du Christ selon lesquelles personne

Partager l'article